SAIGNEES

2010

Plaques de plâtre, peinture blanche, liant, sangle à cliquet - 100 x 200 cm et 250 x 90 cm

Deux plaques de plâtre sont traversées verticalement par une sangle. Resserrée dans la matière la sangle crée un sillon, arrachant sur son passage des morceaux de plâtre qui rejaillissent à la surface. Ainsi caractérisées, ces percées rappellent les zip de Barnett Newman. Mais si nous retrouvons plastiquement des similitudes (le jeu entre planéité, figure, motif et fond) entre les meurtrières et les zip de Newman, l’enjeu de cette série réside surtout dans son rapport à l’agir et au matériau. Le processus de fabrication et la durée dans laquelle la pièce s’élabore sont ici rendus visibles grâce aux sangles, responsables de l’altération du matériau. Nous pensons alors à Robert Morris, notamment à sa pièce chorégraphique Arizona (1963), dans laquelle il transperce une toile rectangulaire à l’aide d’un javelot, puis danse avec elle ; ou bien encore à la série Felt Pieces (commencée en 1969) composée de pièces molles en feutre découpées, qu’il valorise en suivant leur tendance à la dégradation et à l’autodestruction. 

Vue de l'exposition Mechanical Stress, galerie Eva Vautier, Nice

Vue de l'exposition Hors Gabarit, Torri, Paris