LE PARQUET

2005

Vidéo Dv-pal, noir et blanc, 8 min

La vidéo met en scène une pratique d’atelier, basée sur l’idée de “sérendipité” (néologisme dérivé du terme anglais serendipity). On y voit un personnage essayer de construire une sculpture à partir de vieilles lattes de parquet. Le ton est burlesque, l’accent est mis sur les tâtonnements et les expérimentations. Au bout d’une série de tentatives, qui se soldent pour la plupart par des échecs, il finit par réussir à construire une tour de bois au sommet de laquelle il se perche, dans un équilibre précaire. Cette construction lui permet d’atteindre un nouvel espace, neutre, anonyme, qui nous renvoie à la fois à l’espace d’exposition et à un espace mental.